jeudi 24 juin 2010

We've got to put the sun back in our hearts

Pour certains l'été rime avec camping sauvage, concerts dans le sable ou dans la boue, bière dans l'herbe et churros à la main, quelques grammes dans le sang -oui alors là tu as ma vision toute personnelle d'un festival- et d'autres de l'eau, beaucoup d'eau, ou alors beaucoup d'air pur -ouais ça change des salles de concert- et du vide. Bon les deux sont pas non plus inconciliables, néanmoins pour tromper la quiétude de ces derniers je vous propose un article casse-gueule spécial "les machins qu'on aime bien écouter en vacances", même que des fois on s'autorise quelques écarts de bon goût. Bande son spéciale "les vagues se fracassent dans ton casque WESC trop mega hype" -ouais je les trouve moches et d'une qualité merdique.
Alors que le reste de l'année, tout en te les caillant en regardant la neige, la grêle ou la pluie tomber -rayer la mention inutile- tout comme Anton Newcombe tu chantonnes Let's Pretend It's Summer, AYE, une fois les merdouilles universitaires réglées tu te prends un Violens tout nouveau et bien nerveux dans la gueule. Voilà, l'été 2k10 peut commencer. En beauté donc parce que ce nouveau Violens dont l'intro est un peu suffisante à elle seule pour me faire dire que ça donne envie de sauter partout en lappant son lait comme un chat. Concept vacances équilibrées. Bon je m'éloigne un peu du sujet là, j'étais censée parler de jeunes gens bien musclés qui dansent sur une plage californienne. Ouais bon okay, californien c'est peut être un peu exagéré. Donc pour faire honneur au kiwi qui nous sert de logo, un groupe tout droit venu de Nouvelle-Zélande. Je vous l'avais dit, on fait dans l'exotique. J'aurais aussi pu vous parler de Best Coast dont le clip de When I'm With You, totalement ridicule et donc follement captivant, colle bien avec tout ce bazar.
Surf City est donc un groupe de jeunes gens que j'espère plus propres que le son qu'ils produisent même si, avouons-le tous en coeur, les gens sales on aime tout(e)s ça -potentiel groupie à 400%. J'ai en effet toujours trouvé que les guitares saturées allaient très bien avec une ambiance estivale. Va savoir pourquoi. En tout cas je trouve ça globalement assez lumineux et tout ça donne envie de courir sur une plage avec un chapeau de paille sur la tête, sable dans tes bouclettes. Ah et aussi ça changera de ces Drums dont le chanteur m'exaspère et me fatigue plus qu'autre chose. Et Let's Go Surfing a suffisamment tourné l'été dernier pour ne pas friser l'overdose. Je réécouterais probablement dans deux ans, le temps de tasser tout ça, on peut pas se permettre d'être dans la hype sur le Kiwi. Enfin pour te rassurer ouais des fois j'écoute pas de la musique de dépressive chronique même si ça fait bien de se faire passer comme tel, exemple: la reprise de Kokomo par Adam "je montre mon pénis sous toutes ses coutures sur mon blog" Green et Ben "je live-twitte la naissance de mon deuxième gosse en causant un traumatisme chez des jeunes gens pas préparés" Kweller.
Ah oui sinon un truc sympa et super oldschool c'est d'écouter Holiday des Kinks sur une plage anglaise, jamais des paroles n'ont autant correspondu à une ambiance: "Looking in the sky, for a gap in the clouds / Sometimes I think that sun ain't never coming out". Si on veut en revenir aux choses sérieuses et un peu plus urbaines les Beach Fossils sont des jeunes personnes tout à fait recommandables pour égayer des heures d'ennui marquées. Signe de goût supplémentaire ce groupe de Brooklyn -encore oui- aux guitares claires joue même sur plusieurs dates avec Here We Go Magic. Tant de beau monde donnerait presque envie de se faire naturaliser aux Etats-Unis, même si c'est un peu complexe. Sinon un de mes péchés-mignons reste d'écouter des niaiseries des années 60, bien pop. Là j'aimerais bien te sortir que c'est pour me "rappeler du bon vieux temps et de mon enfance" sauf que même mon père n'a pas vécu son adolescence dans cette décennie. On repassera pour la crédibilité. Donc voilà, écouter Do You Believe In Magic des Lovin Spoonful au petit déjeuner est capable de vous mettre de bonne humeur même si un gros porc vous mange sa tartine de beurre de façon malpolie dans l'oreille. Ce n'est en aucun cas une expérience vécue, je démens formellement.
Les exigences du métier me contraignent à m'arrêter là alors que votre été ne fait que débuter et qu'un tas d'autres chansons mériteraient d'être citées. Faudrait songer à inventer une playlist ou quelque chose du genre parce que ça aurait pu partir dans du "ah ouais mais Sea Within A Sea c'est coule à écouter aussi quand il fait tellement chaud que t'arrives plus à dormir", le genre de truc lourd. Enfin tout ce dont on est sûrs c'est qu'au mois d'octobre vous aussi vous chanterez en coeur avec The Coral pour ramener le soleil dans votre vie et votre coeur. Mojitos dans la main et moustiquaire au dessus de la tête je vous salue bien bas. Ou presque.

2 commentaires:

  1. Hmm, tout bon tout ça pour l'été :). J'ai envie de dire, enfin pas des trucs de dépressifs ^^. On sent la potentiel groupie revenir dans cet article (ça présage du grand n'importe qoué ^^).
    A faire : summer-playlist 2010 (Spoty est ton ami)

    RépondreSupprimer
  2. Compliments for your blog,I invite you to see the photo blog,
    CLICK PHOTOSPHERA

    Each week released a new album

    Greetings from Italy

    Marlow

    RépondreSupprimer